NON aux RÉSIDUS

Nous valorisons des résidus organiques grâce à des méthodes et technologies optimisant l’utilisation de mouches soldat noir. Ces méthodes sont à la fois respectueuses de l’environnement et parfaitement viables économiquement.

Des solutions innovantes

En nous concentrant sur l’élevage de mouche soldat noire (appelées aussi Black Soldier Flies – BSF), nous proposons une alternative attractive à l’élimination et à la production conventionnelles de matières premières secondaires.

Notre Engagement pour l’environnement

En remplaçant les matières premières courantes, nous contribuons de manière significative à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la préservation des ressources naturelles.

NOTRE PHILOSOPHIE

Nous misons sur le respect de l’environnement et la rentabilité grâce à l’élevage d’insectes.

Contrairement aux productions traditionnelles, l’économie circulaire utilisant l’élevage d’insectes ne crée pas seulement des produits pour les clients, mais aussi des valeurs pour les fournisseurs de résidus organiques. Au début du processus de production, l’empreinte écologique et les coûts d’élimination des déchets des entreprises fournisseuses sont considérablement réduits. Les matières premières produites peuvent à leur tour remplacer les matières premières traditionnelles et réduire ainsi l’impact négatif de leurs processus respectifs.

NOUS CRÉONS DES SOLUTIONS

"Si le gaspillage alimentaire était représenté comme un pays à part entière, il serait le troisième plus grand émetteur de gaz à effet de serre au monde, derrière la Chine et les États-Unis".
(- Programme des Nations Unies pour l'environnement)

Nourrir le monde
Près de 17 % de toute la nourriture produite est tout simplement gaspillée. Cela représente 1,6 milliard de tonnes par an et un impact énorme pour nous tous et nos écosystèmes.

Gaspillage alimentaire dans l'UE
Chaque année, les citoyens de l'UE produisent 2,5 milliards de tonnes de résidus organiques . Environ 88 millions de tonnes sont le résultat de pertes et gaspillages alimentaires.

Gaspillage alimentaire en France
les pertes et gaspillages alimentaires représentent en France environ 10 millions de tonnes de produits par an. Ce gaspillage inutile de ressources naturelles, telles que les terres cultivables et l’eau, engage également des émissions de gaz à effet de serre de l’ordre de 3% de l’ensemble des émissions nationales, qui pourraient être évitées.

Source : Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires, 2024

Les raisons du gaspillage alimentaire

Les aliments ne sont pas seulement jetés à la poubelle par chacun de nous, ils sont également perdus tout au long de la chaîne alimentaire, de l'agriculture aux fabricants de produits alimentaires, en passant par la restauration et le commerce de détail.

  • 32 % en phase de production ;
  • 21 % en phase de transformation ;
  • 14 % en phase de distribution ;
  • 33 % en phase de consommation.

Source: Etude Ademe - Etat des lieux des masses de gaspillages alimentaires et de sa gestion aux différentes étapes de la chaîne alimentaire

 

Des organisations internationales et indépendantes telles que l’ONU ou Greenpeace mettent en garde depuis de nombreuses années contre le problème du gaspillage alimentaire dans nos sociétés. Il n’est souvent considéré que dans le cadre de questions éthiques telles que le combat contre la pauvreté et la faim dans le monde, ce qui justifierait clairement en soi une attention largement plus grande de notre part à tous. Les vastes conséquences écologiques et économiques du gaspillage alimentaire restent cependant souvent négligées. (Voir graphique ci-dessous)

Dans le monde entier

0

milliards de tonnes d’aliments gaspillés par an

0

milliards de dollars de pertes et de dommages par an

0

% des émissions mondiales de gaz à effet de serre

Europe

0

Millions de tonnes d’aliments gaspillés p.a.

0

milliards d’euros de pertes et de dommages par an

0

millions de tonnes de CO2 rejetées chaque année.

Les rapports d’expert font la distinction entre les résidus organiques évitables et non évitables. Les résidus organiques non évitables sont principalement constitués de sous-produits de la production et de la transformation des aliments qui ne peuvent plus être consommés et qui restent donc inutilisés.

Des solutions innovantes et des entreprises comme REPLOID contribuent à une utilisation plus efficace et optimale de ces ressources.

#BEREPLOID

UNE GRANDE VALEUR POUR NOS ECOSYSTEME ET POUR NOS ECONOMIES

Élevage de la mouche soldat noire – d’une pierre deux coups…

La valorisation des résidus organiques par les mouches soldats noires (BSF) et l’engraissement de leurs larves présentent une efficacité tant biologique qu’économique, partagée avec les fournisseurs de résidus et les acheteurs de produits issus de nos fermes à insectes: l’élevage BSF constitue ainsi un modèle d’économie circulaire absolument unique aux avantages exceptionnels:

Intrants

une efficacité maximale dans le recyclage des résidus

Impact environnemental réduit et réduction des émissions de CO2 majeur comparé aux traitements alternatifs des résidus organiques (e.g. compostage, biogaz)

Création de valeur pour l’écosystème et pour le compte de résultat des fournisseurs d’intrants en réduisant l’empreinte écologique et les coûts de traitement de ces résidus

Un large choix d’intrants valorisables par les BSF

Produits

Substitution de matières premières courantes, évitant ainsi leurs effets négatifs sur les écosystèmes

Des protéines de haute qualité, utilisables dans pour un grand nombre de secteurs économiques

Circuit court : Production régionale de protéines, de matières grasses et de frass

Intrants

Produits

une efficacité maximale dans le recyclage des résidus

Substitution de matières premières courantes, évitant ainsi leurs effets négatifs sur les écosystèmes

Impact environnemental réduit et réduction des émissions de CO2 majeur comparé aux traitements alternatifs des résidus organiques (e.g. compostage, biogaz)

Des protéines de haute qualité, utilisables dans pour un grand nombre de secteurs économiques

Création de valeur pour l’écosystème et pour le compte de résultat des fournisseurs d’intrants en réduisant l’empreinte écologique et les coûts de traitement de ces résidus

Circuit court : Production régionale de protéines, de matières grasses et de frass

Un large choix d’intrants valorisables par les BSF

PRESSE

Rapports ESG

Retour en haut

MENU

Médias sociaux